LES NOUVELLES DE DECEMBRE 2019

Le mot de la directrice : culture et accélération du temps
La culture est une œuvre désintéressée. Elle ne nous conduit pas à une profession spécifique , quand bien même elle y contribue, ou à une place considérée dans la société.  Elle permet à l’enfant de grandir pour devenir une personne complète. D’ailleurs la langue allemande utilise pour la nommer un mot qui fait émerger l’image  d’un artiste transformant un bloc de marbre en une représentation de son modèle, sous les coups maîtrisés du burin. La culture permet de dévoiler les dons, les ressources, l’originalité propre à chacun, et cela passe par la lecture et l’étude. Elle  permet d’acquérir les connaissances qui assurent le discernement, le jugement sûr, qui ouvrent l’esprit et précisent le langage. Elle aide à mieux gouverner sa vie, à  devenir des personnalités actives, bienfaisantes dans une société qui toujours se transforme  et a donc besoin de repères. Mais aujourd’hui, elle est menacée car le choix  du matériel, de l’utile, de l’efficacité a pris le pas sur elle. La vie actuelle trépidante ne favorise pas la méditation d’un problème, le mûrissement d’une question. Le travail peut fréquemment porté la marque de la hâte. Pour quel résultat ? Le désintérêt pour les valeurs spirituelles, « fleurs de la paix », comme l’écrivait Mme Daniélou.
N’abandonnons pas l’exigence spirituelle qui seule peut permettre à l’homme d’être pleinement libre et responsable en apprenant à connaître les hommes par la lecture des grands auteurs. La pensée personnelle n’est pas un prêt-à-porter intellectuel. C’est la méditation du passé qui nourrit l’intelligence à travers les disciplines de l’histoire, de la littérature et de la philosophie en  faisant comprendre les ressorts des  passions humaines, les aspirations profondes, le sens de la vie. « En nous recommandant de poursuivre l’utilité immédiate » écrivait M. Daniélou, «  l’utilitarisme nous conseillerait l’œuvre la plus inutile qui soit : travailler sur un modèle dont nous sommes sûrs qu’il serait périmé au moment où l’édifice  pourrait être achevé. » R. de Vergnette

Le mot de l’abbé Damaggio : Des antiennes mieux que des papillotes

Qui a-t-il de plus doux que de préparer Noël un bon chocolat chaud à la main, quelques tranches de pain d'épice pas loin, autour d'un bon feu crépitant doucement dans l'âtre de la cheminée. Vous ne voyez pas ? Alors venez entendre le chant de l'Eglise, qui vient élever votre cœur vers le Dieu qui vient ! Ô sagesse, Ô racine de Jessé, Ô Adonai, Ô Clef de David, Ô Orient, Ô Roi des nations, Ô Emmanuel... C'est avec ces mots que l'Eglise va commencer, durant les sept jours qui nous séparent de Noël, l'antienne du Magnificat des vêpres de chaque jour. On appelle ces antiennes les "antiennes Ô", tout simplement parce qu'elles commencent toutes par l'invocation Ô, suivie d'un nom qui désigne le Christ. 

Ces noms, chers amis, ne sont pas choisis au hasard : ce sont les noms qui annonçaient, dans l'Ancien Testament, la venue du Sauveur. Les noms qui reprennent tout l'espoir du peuple d'Israël d'être sauvé par Dieu. Des noms que nous pouvons redire avec piété et recueillement dans notre prière. 

"Venez, Seigneur", nous disent chacune de ces antiennes, dans leur mélodie si belle et si pure. "Venez, Seigneur, délivrez-nous, ne tardez plus".

Et si nous prenions en famille, les derniers jours avant Noël, les belles "antiennes Ô" de l'Eglise ? 

"Ô Sagesse, de la bouche du Très-Haut, vous qui régissez l’univers avec force et douceur, enseignez-nous le chemin de vérité : Venez, Seigneur, nous enseigner le chemin de la prudence." 

Belles et sainte fête de Noël à tous ! 

Témoignage volontaire en Syrie – Dans un coin du monde où la vie a vaincu la mort.

La Syrie est un coin du monde enfoncé dans un chaos apocalyptique mais qui veut sortir de son désespoir en étant porté par l’espérance d’un avenir meilleur.

TEMOIGNAGE AU COLLEGE

JEUDI 19 DECEMBRE 2019

à 8 h 30  pour les 4èmes et les 3èmes

INSCRIPTIONS ET REINSCRIPTIONS 

Les dossiers de l’année 2020-2021 sont sur le site internet  dans l’onglet « inscriptions ».
Les places des élèves actuels sont gardées en priorité jusqu’au  vendredi 7 février 2020. Au-delà de cette date, les places ne seront pas gardées.
Pour une entrée en 6ème, les dossiers des frères et sœurs d’élèves déjà au collège, d’enfants de professeurs du collège ou d’enfants actuellement scolarisés à Jacinthe et François sont prioritaires jusqu’au vendredi 31 janvier 2020.

NOUVEAUTE AU COLLEGE
Le journal des élèves de 4ème!
La parution du n° 1 est prévue cette semaine. Nous les félicitons pour cette entreprise audacieuse qui leur a demandé temps, organisation, responsabilité, invention !

Les photos : nouvelle formule !

Vous avez reçu un document vous proposant photo de classe et photo individuelle. Merci de faire parvenir au collège votre commande.

La vie des familles
Nous nous réjouissons de la naissance de Philémon Donato

Nous vous souhaitons un saint et joyeux Noël.

Le collège Saint Jean Bosco s’associe à l’école Jacinthe et François pour prier pour leurs bienfaiteurs et aux intentions des deux établissements une fois par mois. Les adorations ont lieu des jeudis à l’oratoire, 1 avenue Foch à Rambouillet, de 21 h à 22 h.
Dates : 12/03 ; 11/06

Le 18 décembre 2019