LES NOUVELLES DE JANVIER 2017

Le mot de la directrice

D’où nous vient cet usage des vœux du nouvel an ? Le premier jour de l’année a toujours été en quelque sorte sacré ; il marquait le destin pour toute l’année à venir. C’était une date de grande superstition où paroles, actes, rencontres, nourriture et dons étaient des signes porte-bonheur. Dans l’Antiquité, les Egyptiens faisaient des offrandes aux morts, aux dieux. Les Babyloniens prenaient de bonnes résolutions pour la nouvelle année et rendaient à leurs voisins le matériel emprunté au cours des saisons précédentes… Les Romains formulaient des vœux et des prières accompagnés d’étrennes (mot qui vient de la déesse des présents, Strena). Ils cherchaient à éloigner le mauvais sort et à obtenir la bienveillance des dieux pour l’année à venir. Les druides cueillaient le gui réputé avoir des vertus magiques pour ceux qui buvaient l’eau dans laquelle il avait trempé. Les Asiatiques avaient l’habitude d’envoyer des cartes de visite aux personnes rencontrées pendant l’année, sous forme de grandes feuilles de riz écrites en couleurs avec l’identité de l’expéditeur dont la dimension variait selon la qualité des destinataires.

En France, la coutume des vœux arriva, semble-t-il, à la fin du Moyen Age. Tout d’abord, on se déplaçait en personne pour offrir ses vœux. Puis on déposa une carte de visite avec son nom et un compliment.

Les révolutionnaires abolirent cette coutume en 1791, la jugeant trop hypocrite, mais l’usage fut plus fort et en 1797, il fut rétabli.

Nous perpétuons cette tradition car elle a du sens à partir du moment où nous avons à l’esprit les deux sens du mot « votum » : formuler des souhaits bienveillants, ce qui donne l’occasion de retisser des liens avec les autres et de prendre un engagement envers Dieu pour la nouvelle année.

Chers tous, je vous souhaite une belle et sainte année 2017, remplie de la joie et de la bienveillance des Apôtres et pleine d’Espérance, malgré la complexité troublante de l’actualité.

La fête de Saint Jean Bosco

Elle aura lieu mardi 31 janvier. Vous êtes tous conviés à la messe célébrée à Sainte Bernadette à 11 h 00 qui sera suivie d’un déjeuner entre élèves et professeurs. Chacun apportera son panier-repas.

Inscriptions et réinscriptions


Les dossiers d’entrée en 6ème des élèves de Jacinthe et François sont prioritaires jusqu’au 31 janvier suite à un rendez-vous avec la Direction.
Nous vous remercions de bien vouloir réinscrire, pour la rentrée de 2017, les élèves du collège avant le 28 février.
Au-delà de cette date, les candidatures des élèves extérieurs seront retenues.

Théâtre

Les élèves des classes de 4ème et de 3ème iront au théâtre Montansier à Versailles vendredi 27 janvier 2017 à 14 h pour voir la pièce de Marivaux, L'Héritier du village, qui évoque l'effondrement du système Law.

La vie des familles

Nous nous réjouissons des naissances d’Espérance chez  M. et Mme MIQUEL
d’Etienne chez M. et Mme BARRAU
de Maximilien chez M. et Mme NOIZET
et du mariage de France RENOUARD avec Gauthier BOUTRY.

ADORATION

Le collège Saint Jean Bosco s’associe à l’école Jacinthe et François afin de prier pour leurs bienfaiteurs et aux intentions des deux établissements une fois par mois. Leur pérennité est liée à la prière de chacun. Les adorations ont lieu des jeudis à l’oratoire, 1 avenue Foch à Rambouillet, de 21 h à 22 h. Vous êtes tous attendus.
Dates de l’année :     19/01 ;   23 /02 ;    16/03 ;   18/05 ;  15 /06

Le 22 janvier 2017